L'asset manager d'un monde qui change
BNP PARIBAS ASSET MANAGEMENT - Newsletters 1440x300
  • Home
  • Perspectives d’investissement et allocation d’actifs de BNPP AM Décembre 2019

Perspectives d’investissement et allocation d’actifs de BNPP AM Décembre 2019

Newsletter

BNP Paribas Asset Management
 

Outlook 2020

Lire le rapport (en anglais)


SENTIMENT MACROÉCONOMIQUE

  • La croissance mondiale converge vers son potentiel – le ralentissement persistera en 2020, mais la croissance américaine devrait surpasser celle de l’Europe et du Japon.
  • La politique monétaire devrait rester accommodante – la marge de manœuvre pour un nouvel assouplissement semble limitée en Europe et au Japon, mais il y en davantage aux États-Unis et en Chine si nécessaire.
  • La politique budgétaire pourrait changer la donne – les politiques américaines et chinoises sont déjà expansionnistes, mais les obstacles à une relance budgétaire européenne restent importants.

PRINCIPAUX POINTS ET RISQUES

  • Le scénario « Boucles d’or fragile » demeure – les données se stabilisent, la politique des banques centrales est accommodante et le recul des tensions liées à la démondialisation soutient les actifs risqués à court terme.
  • Attention aux risques – après une année 2019 très porteuse, notre scénario de base est vulnérable à un « ralentissement synchronisé » plus ancré ou à un environnement reflationniste.
  • Le marché obligataire est le plus à risque – nous estimons que les marchés obligataires seraient les plus menacés par une hausse de l’inflation.

ALLOCATION D’ACTIFS

  • Modus operandi : agile et diversifié – le couple risque/rendement d’un positionnement statique stratégique n’est pas intéressant car notre scénario de base est également sujet  aux risques de fin de cycle. Nous privilégions donc une approche flexible et la constitution de portefeuilles robustes et diversifiés.
  • Surpondération des actions – lors de la dernière baisse, nous avons de nouveau surpondéré les actions et nous avons pour objectif de rester flexibles.
  • Sous-pondération de la dette européenne – nous voulons être agiles et nous avons réduit notre exposition en profitant de la hausse récente des rendements obligataires . Mais les risques liés à un environnement reflationniste restent importants pour les taux.
  • Recherche de rendement – nous croyons toujours à la recherche de rendement. Nous maintenons une exposition élevée à la dette émergente et à l’immobilier coté.

Sur le même sujet :