BNP AM

L'investisseur durable d'un monde qui change

Biological

Le dernier baromètre européen des ETF ESG de BNP Paribas Asset Management montre une forte évolution des attentes des investisseurs

Le dernier baromètre[1] de BNP Paribas Asset Management (« BNPP AM ») révèle que la plupart des investisseurs interrogés anticipent une forte croissance du marché européen des ETF[2] ESG[3] au cours de l’année 2023. Il révèle notamment un intérêt particulier pour les stratégies à faible émission carbone et alignées sur les objectifs de l’Accord de Paris (Paris-Aligned benchmark, « PAB »[4]), ainsi qu’une confiance renforcée dans les labels. Cette nouvelle édition met en lumière les tendances suivantes pour le deuxième semestre 2022.

Lorraine Sereyjol Garros, notre Responsable globale du développement ETF et fonds indiciels, commente :

« Les résultats de ce baromètre confirment que les attentes des investisseurs varient très rapidement en fonction des évolutions réglementaires et des marchés. Dans cet environnement mouvant, les stratégies indicielles durables continuent d’attirer des flux de collecte importants[5], notamment vers les thématiques alignées sur les objectifs climatiques de l’Accord de Paris. Cela confirme bien notre stratégie adoptée depuis 2008 : proposer une large gamme d’ETF et de fonds indiciels bas carbone, tant sur les actions que sur les obligations, avec un encours sous gestion de plus de 13 milliards d’euros[6]. »

Références

[1] Survey conducted in November 2022 on behalf of BNP Paribas Asset Management by Longitude, a Financial Times company. Respondents included asset managers and asset owners based in France, Germany, Italy, Switzerland and the UK.

[2] Environmental, Social & Governance

[3] Exchange Traded Fund

[4] Paris-Aligned Benchmark

[5] ESG strategies accounted for 65% of all European ETF inflows in 2022 according to Morningstar data, up from 53% in 2021.

[6] Source: BNPP AM, as at 31 December 2022

[7] As at December 2022, source: www.easy.bnpparibas.fr

Avertissement

Veuillez noter que les articles peuvent contenir des termes techniques. Pour cette raison, ils peuvent ne pas convenir aux lecteurs qui n'ont pas d'expérience professionnelle en matière d'investissement. Les opinions exprimées ici sont celles de l’auteur à la date de la publication, sont fondées sur les informations disponibles et sont susceptibles de changer sans préavis. Les équipes de gestion de portefeuille peuvent avoir des opinions différentes et prendre des décisions d’investissement différentes pour différents clients. Le présent document ne constitue pas un conseil en investissement. La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse, et les investisseurs sont susceptibles de ne pas récupérer leur investissement initial. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Les investissements sur les marchés émergents ou dans des secteurs spécialisés ou restreints sont susceptibles d'afficher une volatilité supérieure à la moyenne en raison d'un haut degré de concentration, d'incertitudes accrues résultant de la moindre quantité d'informations disponibles, de la moindre liquidité ou d'une plus grande sensibilité aux changements des conditions de marché (conditions sociales, politiques et économiques). Pour cette raison, les services de transactions de portefeuille, de liquidation et de conservation pour le compte de fonds investis sur les marchés émergents peuvent être plus risqués. Les actifs privés sont des opportunités d'investissement qui sont absentes des marchés publics, comme les bourses de valeurs mobilières. Ils permettent aux investisseurs de s’exposer de manière directe à des thèmes d'investissement à long terme et donnent accès à des secteurs ou industries spécialisés, comme les infrastructures, l'immobilier, le private equity et d'autres solutions alternatives difficilement accessibles via des moyens traditionnels. Les actifs privés doivent toutefois faire l’objet d'une approche rigoureuse en raison d'un niveau d'investissement minimum souvent élevé, d’une complexité accrue et d'une forte illiquidité.