BNP AM

L'investisseur durable d'un monde qui change

Sujets d'actualite | Article - 3 Min

BNP Paribas Asset Management accueille avec satisfaction la Taxonomie Européenne

Le Groupe technique d’experts sur le financement durable (TEG) de la Commission européenne a publié aujourd’hui son rapport final présentant ses recommandations permettant d’établir les bases de la taxonomie européenne.  La Taxonomie de l’UE est un outil de classification qui dresse la liste des activités économiques et des critères de performance conformes à l’engagement de l’Europe de réduire les émissions de carbone à zéro d’ici 2050 et de renforcer la résilience au changement climatique.

Le rapport TEG fournit des critères de durabilité pour 70 activités économiques dans des secteurs qui génèrent 93 % des émissions européennes.  Cela signifie que si les activités économiques telles que la production d’électricité, les transports urbains, l’agriculture et la fabrication de ciment répondent aux critères de la taxonomie, elles peuvent être classées comme écologiquement durables au sein des produits financiers.

Helena Viñes Fiestas, Responsable Stewardship & Policy chez BNP Paribas Asset Management et membre du Groupe technique d’experts de la Commission européenne sur la finance durable commente :

« La Taxonomie offre la possibilité de changer la donne.  Elle définit clairement l’orientation pour une transition vers une économie à bas carbone et plus durable des différentes activités économiques, et ce faisant, permet aux entreprises et aux investisseurs de préparer et communiquer leurs efforts dans leurs transitions. Pour des investisseurs tels que BNPP AM, la Taxonomie deviendra un outil indispensable pour nous aider à construire nos portefeuilles verts et à dialoguer avec les entreprises.  Cela nous permettra de communiquer de manière homogène le pourcentage de chaque fonds qui peut être considéré comme durable, simplifiant ainsi les comparaisons pour l’investisseur. »

Nathan Fabian, Responsable de l’investissement au sein des Principes pour l’Investissement Responsable (PRI) et membre du Groupe technique d’experts de la Commission européenne sur la finance durable ajoute :

« Des outils et des orientations claires qui reflètent les preuves scientifiques et la connaissance du marché sont essentiels pour donner aux entreprises et aux investisseurs la confiance nécessaire pour agir.  La Taxonomie permettra aussi de s’assurer et de renforcer la certitude que nous œuvrons pour l’économie durable que nous devons avoir.  L’expérience et l’apprentissage dont nous avons bénéficiés au cours du développement de la Taxonomie pourra servir aux marchés du monde entier, car toutes les économies devront être en mesure de connaitre le niveau de performance environnementale requis pour atteindre leurs objectifs environnementaux au sein de leur propre économie. »

Valdis Dombrovskis, vice-président exécutif de la Commission Européenne et responsable du programme de la Commissions Européenne sur la finance durable, a déclaré:

« La finance durable sera essentielle pour mobiliser les financements indispensables à une Europe climatiquement neutre d’ici 2050. Ces rapports du Groupe technique d’experts sont les bienvenus car ils fournissent une excellente contribution nous permettant de développer nos normes finales sur l’atténuation du changement climatique et l’adaptation au changement climatique. Ils nous aideront également à établir des normes européennes en matière d’obligations vertes dans le cadre de mesures plus larges visant à stimuler l’adoption d’une finance durable en Europe. »

Avec la nouvelle règlementation de la Taxonomie, qui entrera en vigueur en 2021, les investisseurs et les entreprises seront tenus de divulguer la performance environnementale des activités dans lesquelles ils investissent.

L’UE prévoit d’inclure de nouvelles activités économiques dans la Taxonomie à l’avenir, par le biais d’une nouvelle plate-forme sur le financement durable. Celle-ci devrait être en place d’ici à la fin de 2020.  Les premiers rapports de sociétés et informations aux investisseurs utilisant la Taxonomie sont attendus pour l’année se terminant le 31 décembre 2021.

C’est le troisième rapport du TEG et fait suite à plus de 20 mois de travaux techniques auxquels ont participé plus de 200 experts techniques et deux consultations ouvertes.  La Commission européenne va maintenant mettre au point les instruments juridiques (actes délégués) pour faire entrer en vigueur les critères de la Taxonomie.

Contacts presse

BNP Paribas Asset Management

Sarah Worsley, Responsable Relations Presse BNPP AM

01 58 97 28 81 / sarah.worsley@bnpparibas.com

Veuillez noter que les articles peuvent contenir des termes techniques. Pour cette raison, ils peuvent ne pas convenir aux lecteurs qui n'ont pas d'expérience professionnelle en matière d'investissement. Les opinions exprimées ici sont celles de l’auteur à la date de la publication, sont fondées sur les informations disponibles et sont susceptibles de changer sans préavis. Les équipes de gestion de portefeuille peuvent avoir des opinions différentes et prendre des décisions d’investissement différentes pour différents clients. Le présent document ne constitue pas un conseil en investissement. La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse, et les investisseurs sont susceptibles de ne pas récupérer leur investissement initial. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Les investissements sur les marchés émergents ou dans des secteurs spécialisés ou restreints sont susceptibles d'afficher une volatilité supérieure à la moyenne en raison d'un haut degré de concentration, d'incertitudes accrues résultant de la moindre quantité d'informations disponibles, de la moindre liquidité ou d'une plus grande sensibilité aux changements des conditions de marché (conditions sociales, politiques et économiques). Pour cette raison, les services de transactions de portefeuille, de liquidation et de conservation pour le compte de fonds investis sur les marchés émergents peuvent être plus risqués. Les actifs privés sont des opportunités d'investissement qui sont absentes des marchés publics, comme les bourses de valeurs mobilières. Ils permettent aux investisseurs de s’exposer de manière directe à des thèmes d'investissement à long terme et donnent accès à des secteurs ou industries spécialisés, comme les infrastructures, l'immobilier, le private equity et d'autres solutions alternatives difficilement accessibles via des moyens traditionnels. Les actifs privés doivent toutefois faire l’objet d'une approche rigoureuse en raison d'un niveau d'investissement minimum souvent élevé, d’une complexité accrue et d'une forte illiquidité.

Publications liées

Emplois aux États-Unis : les apparences sont quelque peu trompeuses
BNP PARIBAS LANCE LE FONDS THEAM QUANT - WORLD CLIMATE CARBON OFFSET PLAN - In Touch 321
Obtenez des informations et des analyses sur des sujets d'actualité auprès de plus de 500 experts en investissement.
BNP AM
Explorez VIEWPOINT aujourd'hui